Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Un numéro de compte des biens est attribué à vos biens réels pour les identifier à des fins d'évaluation et d'imposition. Ce numéro se trouve dans la partie supérieure droite de l'avis d'évaluation et d'impôt.

Un numéro d'identification de parcelle est attribué à vos biens réels pour les situer sur une carte. Il se trouve dans le coin supérieur gauche de l’avis d’évaluation et d’impôt par les initiales NID.

Tous les biens réels au Nouveau-Brunswick sont classés comme résidentiels ou non résidentiels selon leur utilisation au 1er janvier de l'année d'imposition. Le taux d'impôt provincial, de même que le taux d'impôt municipal, représentent une fois et demie le taux résidentiel pour tous les biens réels classés comme non résidentiels.

La date de mise à la poste de l'avis d'impôt est la date à laquelle la facture est délivrée.

Le ou après cette date, une pénalité pour non-paiement est calculée à un taux mensuel de 0,7591 % et est imposée sur l'impôt impayé ou sur les pénalités, ou les deux.

Une transaction relative à ce compte faite après la date d'impression de l'avis, que ce soit sous forme de paiement ou de débit, ne peut se refléter sur l'avis. Ministère des Finances

Un crédit figurera sur votre avis si un trop-payé a été fait. Le crédit sera appliqué comme paiement sur l'impôt de l'année courante. Si le crédit est supérieur aux contributions pour l'année courante, il peut vous être remboursé si vous en faites la demande par écrit à la Division du revenu, ministère des Finances. Le trop-payé pourrait être attribuable à une réduction de la valeur imposable, à un changement de classification ou à une demande de crédit d'impôt applicable aux résidences. Ministère des Finances

Un montant différé en vertu du Programme d'identification des terres agricoles peut être indiqué dans la partie gauche de l'avis d'impôt sous les sections touchant l'impôt des municipalités ou des districts de services locaux et l'impôt provincial. Le montant différé est déduit des contributions totales sur les biens réels.

C'est la Loi sur l'impôt foncier qui accorde le pouvoir de prélever l'impôt foncier. Le taux d'impôt provincial est établi à 1,1233 $ par 100 $ de valeur imposable sur les biens réels qui sont classés comme résidentiels non occupé par le propriétaire et 1.2173 $ pour autres propriétés résidentielles. Pour de l’information additionnelle pour ces nouveaux taux, ceci peut être trouvé à travers le lien suivant : Loi sur l'impôt foncier

Un taux de à 2,1860 $ par 100 $ de valeur imposable sur les biens réels qui sont classés comme non résidentiels.

Le taux d'impôt municipal est déterminé sur une base annuelle par chacune des municipalités et chacun des districts de services locaux pendant le processus annuel de préparation du budget. Le taux est basé sur le montant total dont la municipalité ou le district de services locaux a besoin pour dispenser les services aux résidents. Le taux municipal pour les biens classés comme non résidentiels représente une fois et demie celui qui est établi pour les biens classés comme résidentiels.

Le coût provincial d'évaluation est légiféré en vertu de la Loi sur l'impôt foncier à 0,0194 $ par 100 $ de valeur imposable. La contribution est prélevée par la province pour financer la fonction d'évaluation qui est assurée par Service Nouveau-Brunswick.

Les droits d'administration des locaux d'habitation correspondent à un taux de 0,0486 $ par 100 $ de valeur imposable sur les biens résidentiels non occupées par le propriétaire
classés comme résidentiels qui ne font pas l'objet d'un crédit d'impôt applicable aux résidences ou qui ne sont pas exemptés de la contribution en vertu de la Loi sur la location de locaux d'habitation. Les droits sont prélevés au nom du Bureau du médiateur des loyers, qui administre la Loi sur la location de locaux d'habitation.

La cotisation est due et exigible à la date où l'avis d'évaluation et d'impôt sur les biens réels est mis à la poste. La date du solde à payer est le 31 mai, comme indiqué sur la facture d’impôt. Une pénalité s’appliquera à tout impôt impayé de l’année en cours après le 31 mai.

Si vous êtes en désaccord avec la valeur imposable déterminée pour vos biens réels, vous pouvez en appeler en remplissant la partie médiane de l'avis désignée sous le nom d'avis de révision. Vous devez fournir la ou les raisons de votre désaccord avec la valeur, signer, dater et retourner la formule à l'adresse indiquée sur l'avis avant la date de clôture de l'appel qui figure au coin supérieur droit de la demande de révision.

Avant de présenter une demande de révision, demandez-vous : 
« Est-ce que la valeur de mon bien est raisonnable ? Est-ce que je pourrais le vendre pour la valeur de l’évaluation ? Serais-je prêt à vendre mon bien à un prix inférieur à  la valeur de l’évaluation? »

Discutez de vos préoccupations concernant l'évaluation avec un évaluateur régional en communiquant avec votre bureau régional ou en vous reportant aux coordonnées mentionnées sur votre avis d'évaluation et d'impôt.

Le numéro de téléphone et l’adresse du bureau régional d’évaluation pour la région dans laquelle le bien est situé se trouvent dans l’avis d’évaluation et d’impôt ou en consultant le site Web des bureaux d’évaluation foncière.

La date limite pour la demande de révision est 30 jours après la date d'envoi par la poste de l'avis d'évaluation et d'impôt. La Loi sur l’évaluation ne contient aucune disposition prévoyant la prolongation de ce délai.

La partie inférieure de l'avis d'évaluation et d'impôt doit être retournée au ministère des Finances avec votre paiement pour faire en sorte que le paiement soit crédité dans le bon compte. Cette partie vous servira également de reçu si vous faites un paiement en personne.