FREDERICTON (GNB) – Le gouvernement provincial élabore un système de santé intégré qui permettra aux gens du Nouveau-Brunswick d’accéder plus rapidement à de meilleurs soins.

« Notre système de soins de santé est complexe, et il cause des frustrations chez bien des résidents, qui ont du mal à s’y retrouver », a déclaré la ministre de la Santé, Dorothy Shephard. « Nous devons cesser de nous appuyer sur des technologies dépassées, comme les télécopieurs, et fournir aux gens du Nouveau-Brunswick l’expérience fluide à laquelle ils ont droit, que ce soit pour accéder à des services nécessitant un aiguillage ou pour subir des analyses sanguines ou obtenir des services d’imagerie diagnostique. »

Le plan, intitulé Stabilisation des soins de santé : Un appel à l’action urgent, est disponible en ligne. Il comporte cinq domaines d’intervention :

  • accès aux soins de santé primaires;
  • accès aux chirurgies;
  • création d’un système connecté;
  • accès aux services de traitement des dépendances et de santé mentale; et
  • aide aux aînés pour qu’ils vieillissent chez eux.

Le plan prévoit des changements importants, qui seront mis en place au cours des deux prochaines années pour stabiliser et rebâtir le système de soins de santé.

Mme Shephard a indiqué que la création d’un système « connecté » permettra d’améliorer l’accès aux renseignements et aux services relatifs à la santé; d’établir des partenariats avec les collectivités et les fournisseurs de soins de santé pour recruter des professionnels de la santé; d’améliorer les services d’Ambulance Nouveau-Brunswick; et de créer un système de laboratoire intégré.

Elle a également dit qu’au cours des deux prochaines années, les gens du Nouveau-Brunswick auront accès à des services supplémentaires, grâce à MaSantéNB, un outil utilisé pendant la pandémie de COVID-19 pour consigner les renseignements sur la vaccination et le dépistage. Les résidents pourront utiliser cet outil pour accéder à d’autres données sur la santé, comme les résultats de laboratoire, puis, avec le temps, pour planifier eux-mêmes leurs tests de diagnostic, ce qui leur donnera plus de liberté quant au moment et à l’endroit où ces tests auront lieu.

« Pendant la pandémie, en quelques semaines seulement, nous avons mis en œuvre des technologies pour communiquer avec les résidents et coordonner les rendez-vous de vaccination et de dépistage, a affirmé Mme Shephard. Nous devons tirer parti de cette réussite pour stabiliser les soins de santé et amorcer un virage vers un modèle de soins de santé préventifs. »

Dans le cadre du plan de la santé, Ambulance Nouveau-Brunswick proposera de nouveau des postes de techniciens d’urgence médicale, pour s’assurer que plus d’ambulances sillonnent les routes, ce qui permettra d’améliorer les délais d’intervention. D’ici deux ans, le parc d’Ambulance Nouveau-Brunswick comprendra des véhicules multipatients, ce qui permettra d’accroître les transferts non urgents des patients et d’offrir des services plus rapidement aux personnes hospitalisées ou aux personnes dans des établissements de soins de longue durée qui ont des rendez-vous ailleurs dans la province.

Mme Shephard a indiqué que les collectivités et les fournisseurs de soins de santé deviendront des partenaires officiels dans le recrutement de divers professionnels de la santé (médecins, personnel infirmier, psychologues, conseillers en santé mentale, etc.). Les équipes de recrutement communautaires bénéficieront d’un nouveau programme de subventions visant à les aider à élaborer du matériel promotionnel, en particulier pour les collectivités rurales.

Un laboratoire provincial de santé publique sera désigné, ce qui aura pour effet de normaliser et de simplifier le processus de prélèvement d’échantillons et de donner accès aux résultats plus rapidement. Mme Shepard a dit que les laboratoires seront intégrés à un système d’information et de diagnostic clinique au cours des deux prochaines années, ce qui permettra aux résidents de faire prélever leurs échantillons à proximité de leur domicile et tout de même recevoir les résultats rapidement.

Mme Shephard a également souligné que la technologie permet de réduire le gaspillage et l’inefficacité au sein du système de soins de santé, tout en créant un système plus intégré pour les patients et les fournisseurs.

En plus des mesures visant à fournir aux gens du Nouveau-Brunswick leurs propres renseignements sur la santé, le gouvernement examinera le recours aux technologies portables et aux technologies de surveillance à domicile pour aider les patients chez eux. Enfin, des technologies informatiques s’appuyant sur l’intelligence artificielle et la chirurgie assistée par robot seront introduites.

Cette semaine, le gouvernement provincial a dévoilé son nouveau plan de la santé, Stabilisation des soins de santé : Un appel à l’action urgent. Ce plan décrit la marche à suivre en vue de stabiliser et de rebâtir le système de soins de santé du Nouveau-Brunswick, afin qu’il soit plus axé sur les citoyens, plus accessible, plus responsable et plus inclusif et qu’il mette davantage l’accent sur les services.